Laques Européennes

En 1730, les frères Martin de Paris (Ebenistes dans le Faubourg) mettent au point une imitation de laque à base de copal, le vernis Martin. Vers le milieu du XIXe siècle, les progrès de la chimie ont permit la mise au point d’un vernis laque de meilleure qualité.

Au XXe siècle des vernis laque performants apparaissent grâce à de nouvelles formules et à des vernis durcissant à l’air. On voit apparaître des laques nitro cellulosiques, glycérophtaliques ou polyuréthanes. Aujourd’hui , les expériences sont menées en laques hydrosolubles (à base d’eau) par les industriels et artistes mais il nous faut un peu de temps pour nous prononcer sur leurs pérennités à long terme.

Go Top